#84 – Un succès « technologique » 🎓

#84 – Un succès « technologique » 🎓

Aujourd’hui, je reviens sur mon histoire (que vous connaissez déjà un peu sans doute), mais cette fois-ci :
pour vous donner les clés d’un post qui a très bien fonctionné. 

 
Plus de 100 000 impressions et 1 700 interactions.
 

Je vous propose donc qu’on le dissèque ensemble,
De quoi vous donner des idées. 


Un post qui retrace mon parcours, mon expérience et mon évolution. 


 
 
🚀 Alors pourquoi a-t-il si bien fonctionné ?
 
Comme je vous l’avais déjà expliqué dans une précédente Newsletter, il s’agit d’un post TOFU.
 
Un post généraliste qui peut donc toucher un grand nombre de personnes.
Ces posts (TOFU) ont pour objectif de développer votre visibilité. On parle de « découvrabilité »,
ce qui permettra aux lecteurs d’en savoir davantage sur vous. 

Dans ce cas précis, il s’agit d’un post personnel, mais ils peuvent également être professionnels
 
Exemple : 

 
⭐ Comment négocier son augmentation annuelle ?

⭐ 5 conseils pour se démarquer des autres candidats en entretien

🪞 Partagez un peu de vous !
 
Je ne le dirai jamais assez. Mais l’authenticité est le meilleur moyen d’attirer vos personas et à terme, de les convertir. 


 
Dans ce post, je parle de mon expérience personnelle d’étudiante : 

Parfois compliquée tant elle suscite de nombreuses questions.
 
Et d’un sujet de société : 

La méconnaissance et la dépréciation des filières technologiques et professionnelles. 


 
Ce post fait donc un pied de nez aux préjugés, et permet a chacun de partager sa propre expérience. 


 
De quoi susciter quelques réactions, pour preuve cet échantillon de commentaires et leurs interactions :

📰 Bonus : Profitez de l’actualité


 
C’est d’ailleurs mon “hook”, l’accroche qui provoque au lecteur l’envie d’en lire un peu plus. 


 
Dans ce cas précis : le jour crucial des réponses sur la plateforme Parcoursup.

– Choisissez un visuel accrocheur,
– Faites des phrases simples,

– Aérez votre texte avec des espaces,
– Ajoutez-y des accroches visuelles comme des phrases en caractère gras, 


 
Et cela permettra de structurer davantage votre post et de fluidifier la lecture.
Et si vous voulez vous en assurer, n’hésitez pas à relire votre post à autre voix.

 
 
Je vous donne d’ailleurs mon petit secret 🤫


 
Yaytext vous permettra d’ajouter les effet que vous souhaitez à votre texte pour le rendre plus dynamique.

Et devinez quoi ? 

Il s’agit d’une récidive 🫣
 
 
♻️ Recyclez vos succès !
 
Il y a 1 an je publiais le même post, avec une accroche sensiblement différente,
puisqu’il s’agissait de l’ouverture de la plateforme.
Mais 99% du post est identique.


 
Et le post avait déjà rencontré un franc succès.

Republier son top 10%
 
Pourquoi?
 
1. Votre audience a évolué entre-temps : votre lecteur du jour n’était peut-être pas abonné à vos contenus il y a 6 mois,
 
2. Tous vos abonnés n’accèdent pas à vos contenus : l’algorithme de LinkedIn ne propose votre Post qu’à un échantillon de vos relations*
 
3. Même s’ils l’avaient lu… ils ont sans doute oublié : nous sommes tous submergés d’informations, nous lisons en diagonale, et retenons très peu ce que nous consommons,
 
4. Vous pouvez le perfectionner : en 6 mois, vous vous serez sans doute amélioré dans la rédaction et votre point de vue peut s’être enrichi.


 
*J’en profite pour vous rappeler l’importance des 60 minutes suivant votre publication. Plus vous aurez d’interaction sur votre post dans la première heure, plus LinkedIn l’exposera à une audience élargie, plus il performera…
 
 
Alors si vous aussi, vous avez des idées de posts qui pourraient cartonner, sautez le pas et n’hésitez pas à me partager vos idées en répondant à ce mail. 😊
 
 
Et si vous manquez d’idées et/ou de visibilité pour vos communications, Talent Catcher vous permet de :
 
🪶 Recruter grâce à votre plume : nous avons formé plus de 750 Recruteurs à la création de contenus.
 
📣 Recruter grâce à la voix de vos équipes : nous créons et animons des communautés de Collaborateurs Ambassadeurs.
 

Pour ne manquer aucune de mes NewsLetter, c’est ICI 👈

Charlène,
Fondatrice de Talent Catcher

#79 – 300 recruteurs passés au crible 🕵️‍♀️

#79 – 300 recruteurs passés au crible 🕵️‍♀️

Cette semaine j’aimerais revenir sur une pépite LinkedIn 🤩


 
Un post de Laurent Brouat. 

Vous le connaissez sans doute. Fondateur des Talents Narratifs”,
et surtout de la Famous : l’École du Recrutement.
 
Sa présence sur LinkedIn est aussi constante qu’inspirante. 

Comme cette fois ou il a posé une question simple : 


 
“À quelle fréquence vous publiez sur LinkedIn ?” 🤔


 
Quelques 355 réponses plus tard, et 3 mois après, Laurent nous livre son analyse afin de mieux comprendre NOS habitudes sur LinkedIn.


 
 
Il n’en fallait pas plus pour m’inspirer.

Je vous propose donc de revenir sur ses chiffres et ses constats.

 

Tout est passé au crible : 

 
– Les profils,

– Les partages, 

– La taille des réseaux.

 
Et 5 chiffres sont à retenir :

🎫 42
 
C’est le pourcentage des recruteurs présents sur LinkedIn et qui comptent +5 000 abonnés.

La communauté RH est active sur LinkedIn, c’est inhérent à nos missions pour :
 
– Consulter des profils 

– Diffuser des offres

– Partager des informations 


 
Nous le faisons tous. Mais est-ce que nous le faisons de la bonne façon? 

 
 
Pas si sûr puisque :




🎫 70
 
C’est le pourcentage édifiant de recruteurs qui utilisent LinkedIn pour des partages limités.
Nous parlons bien sûr des :
 
❌ Republications
❌ Offres


 
LinkedIn est indéniablement un canal d’acquisition candidat puissant. 

Sous condition de savoir quoi publier et comment le publier.



 

C’était le sujet de ma Newsletter il y a deux semaines, dans laquelle je vous livre 7 Thématiques de contenus RH pour recruter sur LinkedIn.

🎫 27
 
Le maigre pourcentage de recruteurs qui partagent des informations sur LinkedIn.

Un chiffre encore trop faible alors que la matière qui mérite d’être partagée est illimitée.
 
Tant sur le fond que sur la forme. Il suffit de respecter quelques règles qui vous permettront de rencontrer un franc succès auprès de votre communauté et de l’algorithme. 🚀

 
Je vous encourage à consulter votre SSI d’ailleurs.
Vous verrez que, même en RH, il est assez évident d’atteindre le « TOP 5% » des Créateurs : puisque 95% ne publient qu’occassionnellement.

🎫 91
 
91% d’entre nous ont une bannière. 


 
Outre le caractère esthétique que cela apporte à votre profil, la bannière est un élément visuel dont la valeur est indiscutable pour votre personal branding. 

 
C’est également un « espace publicitaire » (toujours à destination de vos candidats) dont il serait regrettable de se priver.
 
 
Voici par exemple celle que l’on a récemment refait avec Pierre-Yves, l’un de mes 22 élèves au sein de la DRH Caisse d’Epargne Hauts de France.


Cela semble évident, mais il y a plus engageant qu’un profil qui semble être laissé à l’abandon. 



 
⭐ Bonus : 79% ont une Bio.


 
Ce serait dommage de s’arrêter en si bon chemin. 


 
Qui êtes vous ? 

Que faites vous ?

Ou êtes vous ?

Vos valeurs ?


Et un call to action !
 
Autant de questions auxquelles vous pouvez répondre sans qu’on vous ait posé la question.
 
Car on peut considérer qu’une personne qui prendra le temps de lire votre résumé, aura été en amont séduit par ce que vous avez partagé.


Alors autant maintenir l’intérêt et optimiser l’engagement en vous livrant. 


 
💡 C’est aussi l’occasion de faire le lien entre vos missions et vos responsabilités au sein de votre entreprise, et les valeurs communes que vous partagez.
 
 
Comme celui de Camille, Coordinatrice RH @Porsche France, que l’on a co-rédigé l’an passé.

Et oui, la complétude de votre profil vous permet de convertir vos visiteurs en Abonnés, puis en Candidats. C’est pour cela qu’on les retravaille systématiquement avec nos élèves au sein de Talent Catcher.
 
 
🎫 22
 
22% d’entre nous ont un lien qui renvoie à leur site.
 
C’est la dernière étape. Le lien vers votre site, votre blog. 

Qui renverra à votre contenu “froid”, impérissable et consultable en tout temps. 

Vos offres, vos actions, vos clients, vos collaborations, votre actu. Rendez accessible ce que vous représentez.

 
Car vous serez presque au bout de votre tunnel de conversion.

Bonus : 33% ont ajouté la sélection.


 
La partie sélection, c’est le contenu que vous souhaitez valoriser, celui qui a le mieux fonctionné ou dont vous souhaitez privilégier la visibilité.



 
Vous pouvez notamment prendre exemple sur ces élèves Talent Catcher qui profitent de cette selection pour épingler les contenus qu’ils souhaitent faire découvrir à leurs visiteurs (candidats).
 
 
🈹 Jonathan SALMONA, CEO @SHODO
 
3 podcasts pour comprendre qui est Shodo, son fondateur et leurs valeurs communes

💚 Amandine DORON, Recruteuse @ALPTIS
 
3 posts qui mettent en avant l’intégration de personnes en situation de handicap, le rôle d’Amandine dans cette politique avancée et le bonheur d’avoir 10 jours de télétravail par mois quand on est Maman de 2 enfants

🐿 Olivier SOLAZZO, Responsable Développement RH & QVT @CEHDF
 
La stratégie d’Olivier est différente, il épingle ses 3 derniers posts pour continuer de les faire vivre.

Merci une fois encore à Laurent pour cette analyse riche en valeur. 

(Il manquait toutefois une information capitale à son étude. 🙈)

J’ai à mon tour une question à vous poser. 


 
Vous êtes vous reconnus dans ces chiffres ?
🤔
 
Si tel était le cas je ne peux que vous encourager à suivre notre Formation pour devenir Top of Mind de votre secteur. 


 
 

Pour ne manquer aucune de mes NewsLetter, c’est ICI 👈

Charlène,
Fondatrice de Talent Catcher

#78 – La campagne qui fait craquer 🐣

#78 – La campagne qui fait craquer 🐣

Vous n’avez pas pu passer à côté de cette mignonnerie. 🥰
 
La relève est assurée au sein de la Caisse d’Epargne Hauts de France.

Je vous partage cette vidéo parce qu’elle est réalisée par un de mes clients (déjà ❤️),
parce qu’elle est BIEN réalisée, mais aussi…
 
Parce qu’elle m’a permis de confirmer une évolution de l’algorithme LinkedIn.
 
Le jeudi matin, 3 collaborateurs publient cette nouvelle campagne.
 

Le lendemain soir (vendredi après-midi) :

 

  • Yalcin : 999 likes – 148 commentaires – 147 partages
  • Olivier : 449 likes – 60 commentaires – 55 partages
  • Sokphally : 200 likes – 37 commentaires – 9 partages
87 596 impressions à eux trois.
 
 
Je leur propose d’essayer une stratégie que je teste depuis quelques semaines : repartager le post juste avant le week-end.
 
Cette stratégie permet de le faire « vivre » le samedi et dimanche, alors que la concurrence est moins rude : car il y a moins de posts publiés.

Résultat le dimanche soir ?

  • Yalcin : 1 407 likes – 177 commentaires – 195 partages
  • Olivier : 621 likes – 97 commentaires – 76 partages
  • Sokphally : 258 likes – 49 commentaires – 13 partages
Soit +37,5% interactions durant les 2 jours de week-end.
 
103 297 impressions : +18% de visibilité.
 
 
LinkedIn semble désormais ne plus pénaliser les Partages, voire même rebooster les posts republiés.
 

La preuve en est, une semaine après la publication initiale :

 

  • Yalcin : 1 953 likes – 217 commentaires – 240 partages
  • Olivier : 764 likes – 112 commentaires – 88 partages
  • Sokphally : 309 likes – 54 commentaires – 16 partages
Soit +80% d’interactions en 1 semaine.

⭐️ Alors quels enseignements en tirer ?
 
Au-delà même de la vidéo, qui est une véritable réussite (et sera primée je l’espère) : cet exemple nous permet d’identifier 4 éléments cruciaux.

 
  • Les premières minutes de publication restent déterminantes. Sans un grand nombre d’interactions dès la première heure de publication, cette superbe campagne serait tombée aux oubliettes (malgré les reposts)
Donc : on oublie les posts en pleine nuit ! Si vous avez des inspirations nocturnes : vous pouvez rédiger mais surtout programmez.

 

 

  • Un même sujet peut être abordé sous différents angles
Il n’y avait qu’une seule vidéo et pourtant :
– Yalcin a choisi de mettre en lumière les enfants des collaborateurs et leur vision du métier bancaire, en partageant la vidéo
– Olivier a également publié la vidéo mais en orientant son post sur les vocations des plus jeunes
– Sokphally a elle choisi de partager les coulisses du tournage.
 
Ce qui n’a pas empêché : plus de 350 repartages ! ✨

 

 

  • Vos audiences sont complémentaires
J’entends souvent « Ah je voulais publier, mais mon collègue l’a fait avant moi ! »
Ce n’est pas un problème.
 
Déjà, car vos audiences sont différentes : votre collègue Tom, n’a pas mamie Jeannine sur LinkedIn lui. 😄
Mais également car l’algorithme ne va pas pousser votre contenu à 100% de votre audience.
Même si vous avez des relations en commun, il n’est pas assuré qu’elles soient exposées à vos 2 posts.
Et, encore une fois, si vos angles de posts sont différents : ce ne sera pas déplaisant de tous les lire.
 
  • On se réconcilie avec les Partages
Longtemps boudé, par les utilisateurs, comme par l’algorithme : la fonctionnalité « Republier » sans commentaire prend de l’importance.

C’est l’étude annuelle de Just Connecting et Richard Von der Blom qui m’avait mis la puce à l’oreille en Février dernier.

Il n’y a pas de doute, le Commentaire reste le Roi sur LinkedIn.
 
 
Si vous manquez d’idées et/ou de visibilité pour vos communications, nous vous aidons à :
 
🪶 Recruter grâce à votre plume : nous avons formé plus de 1 000 Recruteurs à la création de contenus.
 
📣 Recruter grâce à la voix de vos équipes : nous créons et animons des communautés de Collaborateurs Ambassadeurs.
 

Pour ne manquer aucune de mes NewsLetter, c’est ICI 👈

Charlène,
Fondatrice de Talent Catcher

#75 – Mais LinkedIn : ça fonctionne vraiment ?? 🤨

#75 – Mais LinkedIn : ça fonctionne vraiment ?? 🤨

La semaine dernière, je vous expliquai qu’il y a :
les posts qui font des Likes ⚡️ les posts qui attirent les Candidats.

 
Et j’ai reçu cette question : Mais ça fonctionne vraiment LinkedIn pour Recruter ?
 
Alors oui, LinkedIn ça fonctionne.
C’est le canal où 90% de la population active 🇫🇷 est présente.
Ils y passent 54 minutes par mois, en moyenne.
 
 
Par contre, une chose importante à intégrer : l’usage premier de LinkedIn est… la veille professionnelle.
Non pas pour rechercher un emploi mais pour s’informer, se divertir, s’inspirer.
 
De ce fait :
❌ Utiliser LinkedIn pour ne publier que des offres d’emploi : ça ne fonctionne pas.
❤️ Utiliser LinkedIn pour créer un contenu qui attire vos futurs candidats : ça fonctionne trèèèèès bien !
 
 
Si vous en doutez, laissons la parole à mes élèves :

——————————–

——————————–

Pourquoi l’Inbound Recrutement ? 🤔

L’inbound est la réponse face à l’inefficacité :

 

  • Des offres d’emploi
En moyenne, une offre d’emploi en France reçoit 0,88 candidature (GoldenBees).
  • De la Chasse
Sur-sollicités, il est de plus en plus difficile de capter l’attention des talents.
 
Si on prend un peu de hauteur, un individu reçoit jusqu’à 2 000 sollicitations par jour (publicité TV, réseaux sociaux, transports…). Nous avons développé une certaine réticence au démarchage Commercial.
 
La réalité est identique côté Recrutement.
 
 
Alors comme en Marketing commercial, la fonction RH a vu apparaitre l’Inbound Recrutement : Attirer les candidats plutôt que les solliciter, capter leur attention en leur proposant des contenus ciblés, pertinents et de qualité, grâce aux réseaux sociaux, notamment.
 
J’aime dire que l’objectif de l’Inbound est de semer des petites graines dans l’esprit du candidat…
jusqu’à ce qu’il vienne jusqu’à vous, une fois mature.
 
 
Mais vous vous dites sans doute : OK mais comment je fais ? qu’est-ce que je publie ?
 

7 Thématiques de contenus RH

 
Vos publications vont dépendre de vos Personas :
définir votre cible candidats est une étape indispensable.
 
Elle fait d’ailleurs partie intégrante de la Formation que l’on dispense aux Recruteurs.

À défaut de deviner le Persona de chacun d’entre vous, je vous propose déjà dans cette newsletter :
7 idées de posts qui sont applicables à chacun d’entre vous !
 
 
🚗 Votre quotidien professionnel

Déplacements, salons, nouveau recrutement, événement d’équipe…
Partagez vos coulisses et celles de vos collègues !
 
Ce type de contenu inspirera vos lecteurs et les aidera à se projeter au sein de votre entreprise.
 
Par exemple, Juliette qui partage son setup (et son compagnon) de télétravail :
pour mettre en avant la politique au sein d’Alptis.

C’est également le cas de Camille qui nous raconte son histoire
entre bureau à Paris et maison en bord d’Océan.

💼 Des conseils RH

Partagez votre veille à vos pairs : livres, articles, conférences…
Si cela vous intéresse, il y a de grandes chances que cela intéresse également vos homologues.
 
La reine en la matière c’est Hélène !

En plus de faire grandir votre réseau, cela vous permet de :

 

  • Asseoir votre crédibilité auprès des candidats
  • Convaincre de nouveaux clients (si vous êtes indépendant ou consultant)

🏭 Votre secteur d’activité
 
Si les utilisateurs ne sont pas sur LinkedIn pour chercher un emploi, pourquoi sont-ils présents ?
 
Pour faire une veille sur leur secteur – métier !
Alors donnez-leur ce qu’ils recherchent, pour leur donner envie de s’abonner à votre profil.
 
Comme Elie qui diffuse chaque Vendredi un carrousel qui compile toutes les actualités de la semaine dans le secteur Agricole – Viticole (comme elle est spécialisée sur les recrutements de ce secteur).

Les professionnels Agri-Viti suivent Élie avant tout pour obtenir des informations, puis… petit à petit…
s’ils se questionnent sur leur carrière ou s’ils voient une offre diffusée par Élie : 👌
 
 
🎗️ Vos engagements
 
Les candidats recherchent une entreprise avec laquelle ils sont alignés.

60% des professionnels français n’accepteraient pas de travailler pour une entreprise qui ne correspond pas à leurs valeurs. (Linkedin)

Mais tous ces engagements peuvent sembler bullshit s’ils ne sont pas illustrés.
 
Alors incarnez vos valeurs communes avec votre employeur.
 
Qu’est-ce qui crédibilise plus vos actions pour la Lutte contre le Cancer, qu’un collaborateur qui court pour Octobre Rose avec le soutien de votre entreprise ? (Rien, on est d’accord).
 
Comme c’est le cas pour Saratha au sein de la Caisse d’Epargne Île de France.

J’aurais également pu évoquer l’entreprise dans laquelle j’étais Directrice du Développement RH :
nous avions intégré une collecte des déchets sur notre territoire, en équipe, lors de l’onboarding.
Qu’est-ce qui incarne mieux votre soutien en faveur du recyclage qu’un nouvel entrant qui soutient la cause ?
 
 
⛰️ Votre territoire
 
Je ne vais pas entrer davantage dans les détails car j’ai consacré plusieurs éditions de ma newsletter à ce sujet :
 
 
 
⛰️ Vos évolutions scolaires et professionnelles
 
Inspirez les futurs candidats grâce à votre parcours et ceux des collaborateurs de votre entreprise !
 
Une success-story peut être déterminante dans le processus de persuasion.
 
J’adore l’exemple d’Emilie, qui permet à tous les alternants actuels et futurs de Coudac de s’identifier à elle :
devenue Manager à 23 ans puis DRH à 25 ans.


🏡 Les Actualités de votre entreprise 

 
Un nouveau projet ? une innovation ? une réussite collective ?
 
Autant d’éléments qui peuvent permettre à votre futur candidat de vous percevoir sous un autre angle.
 
Brillant exemple avec Faustine qui partage l’innovation à laquelle CHANEL a contribué.

Plusieurs élèves Talent Catcher se sont glissés dans cette newsletter.
Saurez-vous les reconnaître ? 🙈
 
 
Si vous manquez d’idées et/ou de visibilité pour vos communications, nous vous aidons à :

🪶 Recruter grâce à votre plume
: nous avons formé plus de 1 000 Recruteurs à la création de contenus.

📣
Recruter grâce à la voix de vos équipes : nous créons et animons des communautés de Collaborateurs Ambassadeurs.

Pour ne manquer aucune de mes NewsLetter, c’est ICI 👈

Charlène,
Fondatrice de Talent Catcher

#74 – Les posts LinkedIn qui attirent (vraiment) les Candidats 🧲

#74 – Les posts LinkedIn qui attirent (vraiment) les Candidats 🧲

Rentrons dans le vif du sujet :
il y a les posts qui font des Likes.
Et les posts qui attirent les Candidats.
 
Et ce ne sont pas les mêmes types de publication !
 
Connaissez-vous la stratégie TOFU – MOFU – BOFU ?
 
 
Il faut imaginer votre parcours d’acquisition Candidats comme un Entonnoir. 🌪️

Cette stratégie, très utilisée en Marketing (pas uniquement de contenus) part du principe que votre comportement ne sera pas forcément le même que vous découvriez – connaissiez déjà – connaissiez parfaitement un produit, une marque, une entreprise… Vous n’avez pas les mêmes besoins et n’attendez pas les mêmes informations.
 
 
Il existe un véritable process psychologique pour vous faire passer du stade d’inconnu, à celui de visiteur, puis celui d’acheteur (ou candidat, dans notre cas).
 
 
 
1️⃣ – TOFU (Top of Funnel)
 
Tout commence par là.
Vous devez acquérir un maximum de visiteurs – abonnés pour que vos futurs contenus soient vus.
 
Qu’est-ce qui peut toucher un grand nombre de personnes ? les posts généralistes !
 
Ce sont ces posts (TOFU) qui vont développer votre visibilité. Ils peuvent être personnels mais également professionnels.
 
On parle de « découvrabilité » (👋🏼 Gaëlle qui me regardait avec de gros yeux quand j’ai prononcé ce terme) : des posts grand public qui vont permettre aux lecteurs de vous découvrir.
 
 
Exemples de post TOFU pour un Recruteur :
⭐ Comment négocier son augmentation annuelle ?
⭐ 5 conseils pour se démarquer des autres candidats en entretien
 
L’objectif d’un post TOFU est qu’il soit vu du plus grand nombre mais pas que.
L’idée est que le visiteur s’abonne à votre profil pour poursuivre la progression au sein du tunnel.
 
Il faut donc identifier votre Persona dès ce stade, pour savoir ce qui retiendra son attention.
 
 
💡 Un super exemple de post TOFU.
 
Camille évoque le sujet brûlant de la fin du télé-travail.
 
Que l’on soit anti ou pro TT : on a envie de réagir à ce post.
Résultat ? Plus de 2 200 interactions.
 
Camille appuie sur les douleurs du présentiel : qui vont parler au plus grand nombre et surtout, à son persona : les collaborateurs qui souhaitent pouvoir télétravailler la majorité du temps ET en dehors de l’île de france.

Comme Camille est une créatrice de contenus avisée, elle en profite pour ajouter un PS : Nous on recrute en proposant 2 jours par mois… de présentiel !
Ce qui rendrait presque ce post TOFU + MOFU à la fois. 👏
 
Pourquoi ? On y vient.
 
 
2️⃣ – MOFU (Middle of Funnel)
 
Le contenu MOFU vient nourrir les visiteurs qui ont montré un premier intérêt pour vous, votre entreprise, votre marque. Il apporte des arguments supplémentaires pour continuer à vous suivre car vous pouvez répondre à leur besoin spécifique.
 
Contrairement au TOFU, le post MOFU est moins généraliste : il va permettre au lecteur de se sentir ciblé.
 
L’objectif est de vous démarquer de vos concurrents. Plus Spécialistes, ces posts informent et intéressent un public plus restreint. Ils vous permettent de faire rayonner votre profil auprès du réseau (métier et géographique) de votre cible et de sortir du lot.
 
Ce sont aussi des posts où il y a moins d’interactions (car moins de lecteurs visés) donc vous pouvez échanger plus longuement avec chacun et commencer à créer une véritable relation.
 
 
Exemples de post MOFU pour un Recruteur :
⭐ Une enquête sur les salaires de votre secteur
⭐ Les 5 raisons pour lesquelles il fait bon de s’installer dans votre région
 
 
💡 Un bel exemple de post MOFU.
 
Bien qu’Hélène utilise un titre accrocheur (qui attire notre attention) : le contenu de ce post n’est pas destiné à tous les utilisateurs de LinkedIn.
 
Hélène met en avant une opportunité de Responsable d’équipe, ayant du sens : celui de contribuer à une alimentation plus saine, tout en bénéficiant de perspectives d’évolution.
 
Les personnes susceptibles d’intéragir sont :
  • Les amoureux de la Provence
  • Les professionnels du secteur de l’Alimentation
 
Cela représente moins de lecteurs potentiels que le post de Camille sur le télétravail mais, vous voyez où je veux en venir : la cible touchée par Hélène a de fortes chances de commencer à s’intéresser à METRO.
 
Ah ils proposent des produits de qualité ?
Ah ils recrutent aussi dans des villes de 20 000 habitants ?
Ah ils recrutent à l’externe sur des fonctions de Management ?
 
Autant de petites graines qui vont venir se planter dans l’esprit de votre lecteur… potentiel futur candidat.

Il ne manquera plus que quelques posts BOFU pour le convaincre de candidater.

Il faut en moyenne 8 expositions positives à une marque employeur avant de candidater (La super agence)

3️⃣ – BOFU (Bottom of Funnel)
 
Le contenu BOFU arrive en fin de parcours afin de convaincre votre visiteur de passer à l’acte : de candidature ! Il est ultra ciblé, avec pour seul objectif de donner un maximum d’arguments en faveur de votre entreprise.
 
Ces posts (BOFU) doivent comporter des mots clés spécifiques répondant aux dernières interrogations de votre lecteur. Ils doivent lever les dernières barrières à l’idée de vous rejoindre (toujours en restant authentique et transparent, bien sûr).
 
 
Exemples de post BOFU pour un Recruteur :
⭐ Une interview d’un collaborateur
⭐ Les avis de vos anciens candidats ou collaborateurs
 
Ce peut égaement être un autre type de contenu en Inbound Recrutement : un Live / Webinar où vos Ambassadeurs répondent en direct aux questions de votre audience.
 
 
 
💡 Le post BOFU qui convertit !
 
Ici, Rassam nous partage les derniers arguments pour franchir le pas et postuler !
 
Il partage plusieurs fois par semaine son quotidien au sein du groupe Free, alors quand une opportunité se présente : cela fait sens. Il nous présente la DRH, la composition de l’équipe, la mission de cette filiale, les avantages : locaux, localisation, organisation du travail, outils…

🧪 Le bon dosage ?
 
Maintenant que vous avez compris la différence entre ces 3 types de posts, vous vous demandez peut-être quelle répartition sera optimale dans votre calendrier éditorial ? Et bien, tout dépend de votre objectif.
 
Les recruteurs commencent souvent avec des posts BOFU (des annonces). Ce fut également mon cas, mais cela représente peu d’intérêt.
 
Si vous n’avez pas fait la démarche d’agrandir vote réseau (via des demandes d’entrée en relation ET des posts TOFU).
Qui verra votre post BOFU ?
  • Les collaborateurs de votre entreprise : peu utiles sauf pour relayer
  • Vos pairs (RH, Recruteurs) : ils n’intéragiront pas en tant que concurrents
  • Les collaborateurs de vos ex employeurs : ok cela peut avoir un intérêt
Il est donc plus pertinent de commencer avec quelques publications TOFU voire MOFU, avant de diffuser des posts BOFU.
 
Et surtout, comme je le répète souvent : Aucun candidat ne s’abonnera à votre profil pour lire uniquement des offres d’emploi ! Il doit y trouver un autre intérêt…
 
 
 
Une fois votre réseau fortement étendu, la donne change ! Par exemple, avec 40K abonnés, je peux me permettre de ne faire quasi que du BOFU – MOFU. Je publie un post TOFU 1 à 2 fois par mois soit moins de 10% de mes contenus.
 
Alors ne paniquez pas.
Vous pouvez faire un post à 300 Likes qui vous rapporte 4 candidatures.
Et un post à 30 Likes qui vous rapporte 10 profils qualifiés !
 
 
Si vous manquez d’idées et/ou de visibilité pour vos communications, Talent Catcher vous permet de :
 
🪶 Recruter grâce à votre plume : nous avons formé plus de 750 Recruteurs à la création de contenus.
 
📣 Recruter grâce à la voix de vos équipes : nous créons et animons des communautés de Collaborateurs Ambassadeurs.
 

Pour ne manquer aucune de mes NewsLetter, c’est ICI 👈

Charlène,
Fondatrice de Talent Catcher

#71 – Le territoire au coeur du Recrutement 🫶 (PARTIE 2)

#71 – Le territoire au coeur du Recrutement 🫶 (PARTIE 2)

Alors à qui aviez-vous pensé pour illustrer le Marketing RH territorial en collectivité ?
 
L’un au Nord, l’autre au Sud.
L’un sur l’eau, l’autre sur circuit automobile.
Mais tous les deux avec un véritable talent pour faire briller leur territoire.

 

💙 Luc Glinche

Chef de projet marque employeur, Luc fait désormais rayonner la ville de Marseille qu’il a rejoint en Septembre dernier.
 
Luc a (selon moi) tout compris au Marketing territorial et nous partage les plus beaux Spots de Marseille : tous les vendredis sur LinkedIn.

Mais je suis Luc sur LinkedIn, depuis bien plus longtemps.
 
Quand as-tu commencé à créer du contenu ?
 
Je publie depuis 2022, mais régulièrement depuis début 2023.
Avant je publiais vraiment de manière ponctuelle, selon mes envies, mes projets, mon temps.
 
Maintenant j’ai une routine beaucoup plus ancrée, je produis 4 à 5 contenus par semaine sur des sujets divers et variés : du contenu perso (voyage, sport, apprentissages), du off sur la ville de Marseille (offres d’emploi, événements internes, présence forum, relations écoles, campagnes, marketing territorial…) et des contenus d’expertise (partage de statistiques, analyses de contenus, partage de veille…).
 
Tout cela a plusieurs objectifs :
 
  • apprendre en partageant,
  • susciter l’échange et la discussion,
  • donner envie de nous rejoindre.
Et ça marche ! Par semaine, ce sont des dizaines de candidats qui tombent dans mes messages privés (ça devient d’ailleurs de plus en plus difficile de répondre à tout le monde) et je sais que certains posts influencent des « potentiels » candidats.
En tous cas, cela concourt à rendre la fonction publique territoriale plus compréhensible et attractive (et elle en a bien besoin, car elle est belle et pleine de possibilités).
 
 
Est-ce que tu as trouvé ton nouveau Job (à Marseille) grâce à LinkedIn ?
 
Pas directement, mais je pense que cela a joué sur ma candidature. Je dirais même à l’inverse que c’est moi qui ai été séduit par la posture de certaines personnes à la Ville. On peut penser à notre DGA : Aude Fournier, à ma directrice : Solene Bourcier, ou encore à d’autres fonctions encadrantes (ou moins encadrantes).
 
Je n’avais qu’une envie en regardant les communications : jouer dans cet espace où tout semblait réalisable, possible.
Et pas de publicité mensongère : c’est le cas.
 
Depuis, je pense qu’il y a pas mal de monde qui commence à prendre le pas, on voit de plus en plus d’agents prendre la parole sur les réseaux, partager leurs vécus, leurs expériences de la manière la plus naturelle qui soit.
En attendant de nous lancer dans une démarche d’agents ambassadeurs, ça nous fait déjà une belle base et nous commençons à devenir de plus en plus visibles. Je ne vais pas m’en plaindre.
 
17000 agents, ce n’est pas peu. Et c’est ce qui rend ce poste aussi formidable – ça fait autant d’individualités et d’équipes à valoriser.
 
 
Justement quelles sont les missions d’un « Chef de projet ME » en collectivité ?
 
De ce côté-là, il y a de quoi faire. Alors je vais essayer de faire le plus court et le plus concis possible !
 
  • Il s’agit de mettre en avant nos agents : leurs métiers, leurs actions et nos emplois en interne et en externe.
  • D’écrire du contenu pour nos réseaux sociaux et notre site carrière.
  • Je planche actuellement sur la stratégie marque employeur (et on fait un gros travail sur une charte graphique dédiée).
  • Nous travaillons sur différents processus internes : intégration, expérience candidat, offboarding…
  • Nous proposons des plans médias : annuels et ponctuels (coucou les BNSSA pour cet été).
  • J’avance sur des projets spécifiques liés à certaines directions (journées pédagogiques, intégrations spécifiques).
  • Nous formons et accompagnons nos agents (employee advocacy, je t’aime 💙).
  • Et appuyons les équipes recrutement : acculturation et montée en compétence.
 
Mille missions, et des réussites qui commencent à poindre le bout de leur nez. L’attractivité de la fonction publique passe par le fait de se rendre plus visible, plus compréhensibles. Et ça, la Ville de Marseille l’a bien compris. Avec notre slogan : Mon métier, c’est Marseille, nous savons que nous tapons dans le cœur de nos candidates et candidats. Prises de parole, campagnes marque employeur, stratégie d’inbound à FOND. Et ce n’est que le début.
 
En plus de ça, la fonction publique territoriale a un plein d’avantages. A la Ville de Marseille, on met souvent en avant les carrières de certains / certaines, infinies, les formations, incroyables avec le campus Marseille, le côté innovant de nos postes et de nos missions, les RTT, nombreux en fonction du rythme de travail choisi, les avantages sur la partie transport avec une carte annuelle à partir de 22 euros pour bouger partout dans Marseille, les tickets restaurants, les primes, l’accompagnement RQTH, et bien d’autres sujets que nous développons actuellement.
 
On s’équipe pour devenir de plus en plus compétitifs et transformer véritablement la collectivité en accompagnant tous les publics internes et externes dans cette transformation profonde de leur réalité.
 
Le projet global est juste géant – et génial !
 
En tous cas, moi je m’éclate.
 
 
De quels projets peux-tu nous parler ?
 
Ça ne fait « que » 5 mois, mais déjà de belles réussites dans les valises. Le sujet marque employeur est appréhendé par les équipes, on a réussi à se faire connaitre / reconnaitre dans notre expertise et dans notre manière de voir les choses par les services / les directions et ça, ça n’a pas de prix.
Donc on compte bien continuer, il paraît même que je recrute un / une alternante pour m’épauler dans ces tâches (et je peux vous dire que cette expérience va être énorme).
 
Mais si on fait un petit pas de côté :

 

  • Nous avons créé un concept évènementiel recrutement clé en main made in Ville de Marseille à utiliser / activer selon les besoins (petite enfance mais demain les écoles, la comptabilité, ou d’autres typologies de métiers).
  • J’ai structuré notre présence événementielle et j’ai continué de tenir notre calendrier de présence (plus de 20 événements par mois et des centaines de candidats).
  • J’ai structuré notre plan média annuel et je suis les relations avec les prestataires – et y’a de beaux choix dans les cartons en matière d’ouverture.
  • Nous avons équipé les RH et les opérationnels avec des KITs communication marque employeur pour en faire nos relais sur des activations.
  • Nous avons commencé le travail colossal de refonte des offres avec le service recrutement – il y en a plus de 1000 (c’est encore en cours, mais on a déjà bien avancé sur certaines thématiques).
  • Et je pense avoir commencé à donner envie à certains / certaines de poster sur leurs réseaux eheh.
 
Ça je te confirme, je vois de plus de en plus de posts tout bleus dans mon Feed : et ce n’est pas pour me déplaire !
 
Comme le post de Laurent, j’ai ADORÉ. 🥰

Bien sûr, tout cela a été fait avec le concours de tous les services : recrutement, communication carrière, opérationnels… etc.
Et avec tout ça, j’ai décidé de continuer de poster. Avec grand plaisir.
Et comme c’est plus d’1,5 million d’impression par an, je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin.
 
En vrai, j’ai juste hâte de la suite.
 
Nous aussi, on a beaucoup trop hâte Luc !
 
Et le territoire dans tout ça ? 🌊
 
Le territoire et Marseille, c’est une grande histoire d’amour. Parmi nos 4 valeurs internes définies par nos agents, on retrouve le terme « fierté » (avec les termes accompagnement, adaptabilité et proximité). Autant dire qu’ici c’est tout un mode de pensée (cc l’OM).
Et ça fait super plaisir de voir des agentes et des agents heureux de partager ce sentiment.
En plus de ça, je dois avouer que je suis super fan de l’espace dans lequel se situe Marseille. On a la chance d’avoir la deuxième Ville de France, hyper bien desservie niveau transport au niveau national, avec la mer / les calanques à l’intérieur même de la Ville (les Goudes, dans le 8ème arrondissement, en sont le symbole) et un temps incroyable.
En gros, on a la chance d’avoir les avantages d’une ville de taille importante, mais avec moins d’inconvénients.
 
Alors j’ai décidé en arrivant de monter une série pour parler de mes vendredis.
 
« Vous savez que c’est vendredi – weekend. 🔵⚪ « 
 
Un post avec le même format, chaque semaine, pour mettre en avant un coin de Marseille, un truc qui m’a marqué et que j’ai trouvé beau. Je rajoute de l’histoire, j’explique dans le quel cadre je l’ai vu, et j’en parle, avec mes mots. Pas de discours corporate, juste du vécu.
 
Verdict, une moyenne de 3000 impressions par posts (certains sont à plus de 6000) ce qui fait, en cumulé, plus de 150 000 impressions sur le marketing territorial. Eh oui, mettre en avant un espace de vie, c’est aussi donner envie à de futurs agents de nous rejoindre.
Et quand on a de magnifiques atouts comme ceux de Marseille, autant s’en servir. En plus, ça sert aussi à casser l’image de la Ville et à montrer d’autres facettes de la cité phocéenne. Avec toute la pub négative qui lui est faite (parfois et souvent loin de la réalité) Marseille a le droit de se défendre non ?
 
 
Fan de l’OM depuis l’adolescence… je n’étais pas forcément la plus objective sur Marseille mais j’avoue qu’en seulement 5 mois : Luc a fini de me convaincre.
 
Et si on parcourait 900 kms pour rejoindre Quentin ?

🔴 Quentin Billereau


Chargé de marque employeur en alternance au sein de la ville du Mans !
 
Le plus drôle ? Quentin a été recruté grâce à LinkedIn (mais pas étonnant vu sa présence sur le réseau). 😃

De là, plusieurs entreprises m’ont contacté notamment le Mans Ville et Métropole via l’intermédiaire de la responsable communication interne (coucou Emmanuelle FROGER).
 
Au fil des échanges, le projet m’a extrêmement séduit au vu du travail à réaliser sur la marque employeur : diagnostic de l’existant, construction de la stratégie, identification de nos piliers et de nos facteurs de différenciation, création des messages, réalisation d’actions, mise en avant des métiers… tout en ayant un champ de liberté, d’autonomie et de responsabilité sur mon LinkedIn et celui de la ville.
 
 
Ça se traduit par quelles missions ?
 

Je partage mon temps entre la communication interne et le service RH (2 jours / 3 jours) pour être au plus proche des problématiques de recrutement et ainsi mieux véhiculer les bons messages.

👉🏻 PAO (affiches, flyers, livrets, guides, encarts publicitaires, carrousels…)
👉🏻 Définition des différentes campagnes de communication RH
👉🏻 Community management (rédaction, publication, gestion des posts RH sur LinkedIn)
👉🏻 Gestion événementielle (externe et interne) et participation aux forums et jobdating
👉🏻 Audit de marque employeur (développement et conception de la démarche, création d’un plan d’action, mise en place…)
👉🏻 Participation aux échanges et différents groupes de projets portant sur l’attractivité de nos métiers
 
 
En 6 mois, qu’as-tu déjà eu l’occasion de mettre en place ? 😃
 
Sur mon LinkedIn perso, je n’hésite pas à mettre en avant la plupart des sujets RH qui sont également relayés sur la page institutionnelle. Je profite également de ma position d’alternant pour témoigner sur les différents événements internes et externes (forum/jobdating, forum d’accueil des nouveaux agents, formation…) avec un ton plus décontracté, plus à la cool, enfaite quelque chose qui me ressemble ! Et j’ai surtout développé une volonté de mettre en avant les équipes qui m’entourent, les personnes avec qui j’échange, les métiers…
 
On a aussi tenté de publier une offre d’emploi, sur mon compte perso, pour le métier de maitre-nageur de façon innovante, et cela a plutôt bien fonctionné puisqu’on a eu de bons retours (+ 7000 vues)
Ça fait un moment d’ailleurs que j’ai envie de partager ce qui se passe dans la ville pour donner envie aux gens de s’y installer (et nous rejoindre surtout) … Bon, je manque de temps avec les cours mais on a pleeeein de choses à mettre en avant entre les événements, les paysages, la culture… (c’est en projet haha).
 
Sinon côté interne, en dehors des réseaux on a avancé sur pas mal de sujets :

 

  • Participation à des forums / jobdating, une première pour la collectivité ! Déjà 4 depuis septembre avec un objectif simple : faire connaître nos activités et nos métiers surtout, mais également nos opportunités.
  • Création d’un flyer destiné aux candidats lors d’événements pour permettre une meilleure visualisation de nos avantages sociaux, nos activités, nos possibilités de recrutement (stage, fonctionnaire, contractuel…). Il nous permet aussi de mettre en avant nos chiffres clés (5000 agents, 250 métiers), quelques lignes pour donner envie de nous rejoindre et la procédure de recrutement.
  • Gestion approfondie des posts RH sur le compte institutionnel sur LinkedIn (annonce des forums, carrousels…) + valorisation des posts des agents (like, réponses aux commentaires…).
  • En com’ interne, il y a beaucoup de choses faites également sur la marque employeur (journal interne, événement interne, guide de bienvenue, forum d’accueil des nouveaux agents…)
  • Encart publicitaire dans le guide « trouver un job » d’Info Jeunes Pays de la Loire
  • Lancement de l’auto diagnostic de marque employeur…
 
Et le territoire dans tout ça ?
 
La Ville du Mans s’est dotée d’une marque territoriale « Of Course Le Mans » en 2019.
Vecteur d’attractivité, l’objectif est de promouvoir l’agglomération et ses atouts au niveau du national et de l’international, mais surtout auprès d’un public large : habitants, entrepreneurs, touristes…
 
Il s’agit d’un outil de communication externe avant tout, mais qui permet également d’attirer par la même occasion de potentiels candidats au sein de la collectivité.
 
On le voit notamment avec les posts sur LinkedIn, tout ce qui concerne la promotion de la vie économique, la qualité de vie du territoire, les particularités touristiques… génèrent un grand nombre d’impressions et d’abonnés, ce qui engendre plus de visibilité sur nos posts RH.
 
Dernièrement, l’équipe de la communication externe a sorti une vidéo de promotion du territoire qui a très bien fonctionné sur les différents réseaux sociaux et on le sait déjà, elle va nous servir pour nos campagnes de recrutement.

On valorise également les avantages du territoire dans nos offres d’emploi. Pareil sur LinkedIn lorsque l’on diffuse une annonce, avec un paragraphe dédié :
« Vivre et travailler au Mans, c’est par ailleurs profiter :

 

  • d’une situation privilégiée (moins d’une heure de Paris en TGV, porte d’entrée du Grand Ouest)

  • d’une offre culturelle et sportive foisonnante

  • d’un patrimoine naturel et historique exceptionnel

  • d’une dynamique économique et universitaire en plein essor

  • de conditions immobilières avantageuses. »
 
Une chose est sûre, le territoire attire et nous avons pris conscience de cela très rapidement, tout autant à la communication qu’aux ressources humaines.
Et nous comptons bien continuer à nous appuyer sur le rayonnement de la ville pour attirer de futurs manceaux et mancelles, nos talents de demain au sein de la collectivité !
 
 

Cap sur le Marketing (RH) Territorial !

 

Vous l’aurez noté, Luc et Quentin ont tous les deux été séduits par le Territoire avant d’aller plus loin dans leur candidature.
 
Et aujourd’hui, ils ont pour Mission quotidienne de le faire briller davantage encore.
 
Comme le précisait Emilie dans l’édition de la semaine dernière « Les recruteurs doivent désormais tout à la fois valoriser et promouvoir les opportunités qu’ils offrent, leur entreprise ET le territoire dans lequel ils sont implantés. »

Pour ne manquer aucune de mes NewsLetter, c’est ICI 👈

Charlène,
Fondatrice de Talent Catcher

× Restons en contact